: Où est la faute et où est l’illégalité ??? :: CAMEROON – voyance en ligne


Une certaine engeance s'agite à vouloir faire avorter l'opération engagée a notre demande par le SCSI de remise de matériel anti - Covid 19 aux populations de la commune de Monatélé dont je suis Maire A#1. Certains prétendent entre autres que la SCSI n'est pas légale. D'autres comme un certain président de parti argue d'un accord préalable du conseil municipal avant la réception du don en question.

La faute serait que voyant mes populations en danger du fait d'une insuffisance de support du gouvernement, je ne lui apporte pas une aide a ma portée, d'où qu'elle vienne. Ne pas le faire serait commettre le crime de *non-assistance à personnes en danger*.

L’illégalité serait de priver une population de l'aide qu'elle est en droit d'attendre du gouvernement, s'agissant d'une obligation régalienne qui lorsqu'elle n'est pas assumée, constitue *une illégalité irréfragable* parce qu'etant une atteinte à un droit humain fondamental.

Par ailleurs, M. Atangana Émilien, Président du FDC veut faire du nom de Célestin Bedzigui le fond de commerce de sa carrière politique. Hier c'était en démissionnant à grand renfort de publicité de la fonction de SG du PAL. Aujourd'hui, c'est en voulant gagner les grâces d'Atanga Nji en s'affichant comme codéfendeur d'une "légalité" à tête sélective, pour imposer au PAL qui est un parti dont il n'est pas membre, sa vision des choses.

Il n'est pas superflu de relever que ce président de parti a été tête de liste du MRC à Monatélé aux municipales de 2013. A l'issue de la campagne, pour des raisons liées à la gestion de fonds, il a été expurgé de ce parti. Il tente ainsi de manière malsaine et maladroite de prendre aujourd’hui une bien minable revanche, en contrecarrant une opération apparentée au MRC pour des arguties légaux.

Lorsqu'on se veut défenseur ou représentant du peuple, on place la satisfaction des besoins de ce peuple au-dessus des petits calculs de positionnement intéressé. Il est fort dommage que de manière prématurée, M. Atangana, nous révèle une tournure d'esprit corrompue et rétrograde, toute chose qu'il est surprenant et regrettable de trouver dans les actes d'une personne de la jeune génération. Que ses congénères découvrent donc la nature réelle du personnage et tirent leur conclusion.

Nous sommes en face de personnes qui veulent utiliser une " légalité " sélective pour imposer leur étroitesse de vue et leur sécheresse de cœur, lorsqu'il ne s'agirait peut-être que de courses à de petits prébendes.

Il faudra d'ailleurs sur ce terrain nous apporter la preuve de la légalité de multiples dons effectués ici et là par des personnes de qualité questionnable et qui relèvent ni plus ni moins que *d'une marchandisation politicienne d'une générosité de circonstance*....

Nous persistons donc dans notre démarche qui est effectuée au bénéfice des populations de Monatélé de qui nous tenons notre mandat.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*